Agadir, Maroc 20 °C

Carnet de voyage au Souss Massa

Partager un article
  • 0
  • 8
  • 01/03/2020
  • 8 J'aimes
  • 0 Commentaires
  • Publié le 01/03/2020
565 Vues

Carnet de voyage au Souss Massa

Carnet de voyage .. 

Souss Massa , une terra d’évasion authentique et préservée

J’ai découvert une région incroyable au sud du Maroc : le Souss Massa. Une terre d’évasion authentique et préservée. Mon voyage commence à Agadir, l’une des plus belles baies au monde. En longeant la côte vers le Nord, je découvre des plages magnifiques qui se prêtent à de nombreuses activités.
Je quitte le littoral, direction l’arrière-pays vers Imouzzer des Ida Outanane. En quelques minutes le décor change. La route s’élève et s’enfonce vers une vallée enchanteresse qui me dévoile tous ses trésors : palmeraie, cascades ou encore la plus grande grotte explorée en Afrique. En plus d’un environnement naturel exceptionnel, la région abrite un patrimoine étonnant comme le plus grand et le plus vieux rucher artisanal au Monde.

Je poursuis mon chemin pour me rendre à Taroudant, 100 kilomètres plus au sud. Sur la route, je travers des champs d’arganiers. J’apprends que la région est une large réserve de biosphère de l’arganeraie classée patrimoine mondial par l’UNESCO. Le fruit de ces arbres endémiques du sud du Maroc produit une huile rare et précieuse. À partir de l’huile d’argan, on fabrique l’amlou, une spécialité à base d’amande et de miel. Un vrai régal !

Me voici à Taroudannt, surnommée « la petite Marrakech ». Derrière ces remparts majestueux, se cache une petite ville charmante aux souks animés. Non loin d’ici je découvre à dos d'âne la palmeraie de Tiout et sa Kasbah avec ses palmiers dattiers qui s’étendent à perte de vue. En continuant vers le sud, j’arrive à Tata. J’y découvre avec bonheur une très belle palmeraie... Le dépaysement est total. La région offre des circuits de randonnées au cœur d’une nature sauvage. Mais Tata présente aussi un intérêt pour son artisanat qui se lit dans l’architecture des maisons et de ses Tataoui, ces faux plafonds en bois colorés typiques de la région. 

Je reste admiratif devant la qualité des poteries artisanales fabriquées selon des procédés traditionnels.

Plus au sud, Akka mérite le détour avec son oasis et son minaret du XIIème siècle. Akka a d’autres trésors à dévoiler : des gravures rupestres fascinantes et parfaitement préservées. Ou encore une citadelle majestueuse qui se dresse sur le bord d’une falaise rocheuse. J’y suis accueilli chaleureusement. Le mot hospitalité prend ici tout son sens…

Je m’enfonce toujours plus loin dans ce désert de pierre en direction de Tissint. Je suis au bout du monde ! Les paysages sont à couper le souffle. Après des kilomètres de pistes, je découvre un campement hors du temps. Je me laisse emporter par les rythmes envoûtants de la musique Ahwach… Une expérience inoubliable !

Je reprends mon circuit vers la Province de Tiznit. La route serpente le long d’une vallée verdoyante. Sur les flancs de montagnes, des maisons ocre s'accrochent à la roche. AA Tafraout, les rochers sont peints et la montagne prend des formes improbables. AA Tafraout, je m’étonne de ces rochers peints. Je suis plongé dans un décor minéral où les montagnes prennent des formes improbables A quelques kilomètres de Tafraout, une curieuse formation rocheuse surnommée « Le Chapeau de Napoléon » surplombe le village pittoresque d’Aguerd Oudad.
En quelques minutes le décor change. Une nouvelle vallée émaillée de nombreux petits villages pittoresques me dévoile tous ses charmes. Je suis dans un vrai jardin d’éden qui met tous mes sens en éveil. Au plus près de la population et de ses coutumes, je vis en totale immersion. Les femmes cuisinent un délicieux pain aux amandes selon des recettes séculaires. Ici, je prends le temps de savourer un thé à la menthe en contemplant le panorama. 
Je quitte Tafraout en direction de Tiznit qui m’enchante avec sa médina ceinturée de remparts datant du XIXéme siècle. Ici, des artisans confectionnent les plus beaux bijoux en argent du Maroc. La région de Tiznit séduit les visiteurs à la recherche d’un tourisme durable et responsable. Pour l’hébergement, les nombreuses maisons d’hôtes sont autant des havres de paix, confortables et authentiques.

AJe remonte vers la Nord vers la province de Chtouka Aït Baha. Enfin les voilà ! Les fameux « Igoudars ». Ces greniers collectifs, véritables forteresses, qui renfermaient les récoltes si précieuses pour les villageois. Parmi ces greniers, Tizourgane est un joyau d’architecture du 13e siècle niché sur les hauteurs d’un promontoire rocheux. Un vrai coup de cœur A proximité, je découvre un souk animé où les artisans excellent dans la fabrication de babouches. Des petits chefs-d'oeuvre !

En longeant le littoral vers le nord par la nationale 1 je me rends à Inezgane, une ville réputée pour son activité commerciale. Avec ses nombreux marchés, elle est un lieu important du commerce de fruits et légumes de tout le Maroc

À quelques kilomètres vers la côte s’ouvrent les portes d’un parc naturel classé. Un site protégé, petit paradis naturel pour une faune riche et sauvage… Mon périple se termine sur l’Oued Massa qui se jette sur l’Atlantique et ses plages vierges.

Je repense déjà au prochain voyage au cœur de cette région INCROYABLE… Le Souss Massa

Et vous c'est pour quand ? 

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour commenter.

Abonnez-vous à la newsletter
All Agadir Souss Massa

En cliquant sur le bouton, vous confirmez que vous acceptez les termes et conditions

Nos partenaires et soutiens